Fausse contrition ou perte de mémoire

Depuis le début de la « crise » des gilets jaunes, les estafettes de la macronie, envoyées en voltigeurs de pointe sur les plateaux des chaines d’info en continu, nous expliquent que Pépé le putois et sa majorité n’ont absolument aucune responsabilité dans le situation économique et sociale actuelle de la France et qu’il faut en chercher les responsabilités dans les politiques menées, avant eux et par les autres, depuis plus de 30 ans. 

Ils ont appris par coeur le bréviaire élaboré par la cellule com de l’Elysée et le ressasse sans vergogne, et surtout sans réfléchir, dès qu’un micro pointe sa bonette à proximité.

Evidemment les journalistes, tenus en laisse par les subventions et autres avantages divers octroyés à la presse n’osent pas les contredire. On ne sait jamais. Ici ou là certains d’entre eux accusés de ne pas être politiquement corrects se font virer et nombre d’esprits rebelles sont désormais interdits d’antenne.

C’est tout de même un peu court comme argument.

Par éducation et par formation j’ai appris à toujours examiner et décrypter le verso des belles déclarations présentées au recto.

C’est d’abord oublier que pendant la quasi totalité du funeste quinquennat précédent, le sus nommé Manu a exercé, à l’Elysée puis à Bercy des responsabilités importantes.

Ensuite, systématiquement (merci Wikipédia) je me précipite pour connaitre le pédigrée des intéressés.

A part quelques centristes, à convictions fluctuantes ou en mal de reconnaissance, neuf fois sur dix les parcours sont identiques. UNEF ou SOS Racisme ou FIDL, puis jeunesse socialiste, Mitterand puis Rocard, ou Jospin ou Vals ou Strauss-Kahn.

A part 10 ans entre 2002 et 2012 et une cohabitation verrouillée par Tonton (souvenez vous du refus, inconstitutionnel à mon sens, de signer les ordonnances) , depuis 1981 les socialistes, seuls ou alliés aux radicaux, aux communistes et,ou aux écologistes, ont gouverné pendant 27 ans !!

Comme j’ai beaucoup de mal à croire à la contrition des faux néophytes de LaRem, je privilégie la thèse de la mémoire volatile. 

Pendant 27 ans ils ont soutenu, provoqué, inspiré, diffusé, imposé, théorisé, les errements, au sens étymologique, de tout gouvernement socialiste: surimposition, accroissement de la dépense publique, nivellement des compétences, instauration du politiquement correct, stigmatisation des esprits libres etc… etc…

Je laisse au lecteur le soin de compléter la liste à sa guise.

Les malfrats se font procureur, les pyromanes pompiers, les libertins censeurs et les amnésiques donneurs de leçons et redresseurs de tort.

A titre subsidiaire je signale que le rassemblement de ces braves gens qui mettent le mot démocratie à toutes les sauces, tous les genres, à tout propos et même hors de propos, qui revendiquent près de 400 000 adhérents, qui ne paient aucune cotisation, a procédé à la désignation de son délégué général élu par moins de 350 voix sur un « collège électoral » d’un peu plus de 750 électeurs. 

Décidément le monde nouveau, vendu à l’encan en Mai 2017, ressemble furieusement à l’ancien.

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this