Ouf ! NDDL ne se fera pas.

             

Notre Dame des Landes

 

 

 

 

 

 

Par un décision courageuse le gouvernement vient de mettre fin à un feuilleton qui dure depuis 50 ans.

Voila en quelques mots comment les médias ont propagés et amplifiés les éléments de langage communiqués par la cellule com de l’Elysée.

Personnellement je vois un certain nombre d’avantages à l’abandon de ce projet.
D’abord sur le plan de la laïcité. 

Déjà que, pas très loin, nous avions eu, naguère, une Madone du Poitou, une plateforme aéroportuaire baptisée Notre Dame des Landes aurait inévitablement attiré l’attention de nos laïcistes distingués qui n’auraient eu de cesse de la faire débaptiser, voire démolir. Procès interminables devant le TA puis le conseil d’État, la cour européenne des droits de l’homme, les commissions de l’ONU etc… Donc sous cet aspect là le problème est réglé !

Ensuite j’ai découvert avec bonheur que nous disposions d’un nombre considérable de spécialistes de l’aménagement du territoire, de la logistique et du transport aérien.

Le Figaro parle d’un véritable plébiscite. 75 % des français (des personnes interrogées) sont d’accord avec l’abandon du projet dont ils connaissaient parfaitement les tenants et aboutissants et dont évidemment ils ont mesuré toutes les conséquences.

Certes, quelques voix isolées, vite étouffées, ont fait remarquer que le projet n’avait réellement pris corps qu’à partir de 2008, que la déclaration d’utilité publique, procédure extrêmement contraignante, avait été validée par le Conseil d’État, que rien ne pouvait être fait tant que les 179, CENT SOIXANTE DIX NEUF, recours n’avaient pas été rejetés par les tribunaux, qu’une consultation citoyenne (marque gauchiste déposée) avait entériné le projet à 55%, que le vrai courage eut été d’expulser concomitamment les éleveurs de chèvres à l’hygiène douteuse qui peuplaient le site et qu’il eut été normal que les con·tribuables, déjà tondus d’un milliard € suite à l’abandon de l’écotaxe sachent combien allait leur coûter cette décision. Personnellement je suis contre les voix isolées qui se rebiffent.

J’ai également adoré la politique cohérente de notre gouvernement en matière d’aménagement du territoire et de transport.

Il a parfaitement raison de réfuter le procès que d’aucun lui font, l’accusant de négliger ce qu’il est désormais convenu d’appeler les territoires périphériques. A l’accusation « vous négligez le grand ouest » il répond « pas du tout, en trois heures de TGV vous pouvez vous rendre à Roissy » Je propose que l’on développe cette logique et que l’on ferme Marseille Marignane, également à trois heures de TGV de Paris et surtout Lyon Saint Exupéry à un peu plus d’une heure.

D’ailleurs pour ce qui est des relations TGV entre Nantes et Paris, la SNCF, dont les capacités d’adaptation rapide sont connues en toute circonstances, se dit prête à renforcer ces liaisons.

De plus cette position est parfaitement cohérente avec les déclarations récentes du gouvernement selon lesquelles il fallait désormais faciliter les transports de proximité et du quotidien et abandonner le tout TGV qui faisait tant de mal à nos territoires.  C’est en vertu de ce paradigme qu’on explique aux montpelliérains ou aux toulousains qu’ils devront encore longtemps se satisfaire des liaisons ferroviaires classiques pour leurs déplacements vers Bordeaux ou Barcelone.

Il faut reconnaitre que cet épisode m’ouvre les yeux. Dans la notion de territoires périphériques il y a une évidence. Galilée l’a payée cher. Toute périphérie nécessite un centre et n’existe que parce qu’il y a un centre. en privilégiant Paris le gouvernement ne fait que nous rappeler cette évidence que nous avions naïvement perdue de vue. Personnellement je suis contre la naïveté en politique.

Autre évidence qui nous saute aux yeux. Les hommes politiques de la nouvelle tendance respectent toujours la parole donnée. Juppé était pour, il est désormais contre. Normal. On ne change pas facilement sa manière de concevoir la politique. Manu était pour et maintenant il est  contre. Normal. Lorsqu’il était pour il n’avait pas, selon l’Elysée, tous les éléments pour juger. Personnellement je suis contre ces hommes politiques qui attendent d’être parfaitement informés avant de prendre une décision.

Enfin, comme je suis un incorrigible optimiste je pense que cette affaire n’est pas encore terminée et je m’en réjouis par avance. Comme l’on dit nombre de politiques lucides à leur arrivés au pouvoir « Enfin les ennuis commencent »

D’abord il y a le problème de la ZAD locale. J’ai beaucoup aimé l’enthousiasme des zadistes à la perspective de devoir quitter les lieux. Derrière les mots j’ai crû entrevoir quelques bras d’honneur.

Accessoirement je trouve subtile, eux qui sont contre la loi et la société, leur référence à la trêve hivernale pendant laquelle nul ne peut être expulsé. J’aime encore plus leur souhait d’y appliquer les recettes qui font le succès du développement économique du plateau du Larzac. Je dois d’ailleurs reconnaitre que les anciens du Larzac ont le succès modeste ( pour vivre heureux visons cachés) car on ne voit rien de leurs activités  lorsque qu’on circule sur l’A75 en direction ou en provenance du viaduc de Millau.

Ensuite il y aura, immanquablement le problème des autres ZAD, existantes ou en gestation. D’aucun se pose déjà la question du centre d’enfouissement de Bure. Mais Manu a dit qu’il ne voulait pas de ZAD, donc … il n’y en aura pas !! Scrongneugneu !

Et puis, mais gageons que cela se fera dans l’opacité et le silence, le, ou les dédommagements, que Vinci évincé sera en droit de réclamer pour rupture du contrat de délégation de service public, obtenu après appel d’offre, et qui concerne non seulement NDDL mais aussi Nantes Atlantique et Saint Nazaire. Bonjour les migraines pour les juristes de Bercy et ceux de Vinci.

Mais là je suis relativement serein. Nous serons épargnés. C’est l’État qui va payer.

En résumé cet épisode de la vie quotidienne en Nouvelle Macronie est absolument enthousiasmant. Personnellement je suis pour.

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this