Covid 19 ..... nous sommes en guerre !!

Nostre doulce France

Nostre doulce France

 

A ceux qui pensaient que les co….ries étaient terminées je suis obligé d’apporter un démenti formel, et je vous prie de bien vouloir m’en excuser par avance.

Nous avons déjà été largement gâtés par les bêtises de Sibeth sur les masques, les atermoiements puis les allers retours à la vitesse de la lumière du comité scientifique, les affirmations péremptoires de Manu sur la non pénurie des masques puisque une commande de 1 milliard avait été faite qui d’ailleurs n’est toujours pas arrivée, sur les tests tellement inutiles, qui le sont plus et  qu’on allait en faire 700000 par semaine, mais  que maintenant  c’est plus la peine puisque le virus a foutu le camp nous dit Véran . Tout cela n’était pas assez suffisant , comme disait un prof de français, si, si, d’un de mes fils.

Donc depuis trois jours c’est le ci-devant ministre de l’intérieur qui se met brillamment à l’exercice, prêt à mettre genou en terre, non pour être adoubé comme preux chevalier, mais en signe préalable et visible de soumission totale à la chienlit qui ne va pas tarder à submerger notre société

Monsieur Castaner est un binaire dont le seul filtre d’analyse est le suivant : 

  • Dire qu’un blanc est raciste est un pléonasme. Point barre !
  • Les non blancs ne sont que très rarement et très marginalement racistes et ils ont forcement des excuses de l’être un peu et les stats ethniques sur la délinquance américaine publiées par le FBI sont forcement fausses, et que…., et que …… Je laisse le soin à mes lecteurs de compléter ce libelle  participatif

Partant de cette constatation il est évident que les forces de police et de gendarmerie essentiellement constituées de blancs sont racistes et d’ailleurs le CRS noir qui s’est fait gentiment rabrouer par une manifestante, est forcement raciste, un peu puisqu’il est noir, mais beaucoup puisqu’il est de la police. Au choix !!

Faudra aussi convoquer l’Académie Française pour trouver un nouveau verbe. Insulter c’est uniquement de blanc à noir. En sens inverse je ne sais pas, donc j’utilise rabrouer qui je l’espère n’est pas trop violent et ne me vaudra pas les foudres de madame Avia …

Monsieur Castaner vient donc d’édicter trois principes fondamentaux nécessaires au vivre-ensemble notamment dans certaines banlieues où règnent une paix sociale et une joie de vivre inégalées, dans les fragrances d’une activité rémunératrice d’herboristerie de premier choix, offrant leur premier emploi aux élèves décrocheurs peu intéressés à traduire Tacite ou a découvrir les beautés du théorème de Thales

1° Si il y a soupçon avéré de racisme d’un flic il y aura sanction immédiate. 

Pour la définition d’un soupçon avéré plongez vous dans votre dico préféré. On passe allègrement de la présomption d’innocence fondement de notre droit pénal à la présomption de culpabilité fondement des émeutes à venir conformément à la prédiction annoncée par Gérard Collomb lors de son départ de l’Intérieur.

2° Les manifestations sont interdites, notamment pour cause de protection sanitaire, mais, selon qui les organisent, elles peuvent avoir lieu sans sanction. Ce principe est d’ailleurs appliqué de puis un bon mois, car ce qui est surtout important c’est la qualité de l’organisateur.

Imaginons une marche blanche à la mémoire de Ahmed Merabet, flic tué lors de l’attentat contre Charlie Hebdo. D’abord quelle idée, quant on est d’origine algérienne et musulman d’entrer dans la police d’un pays raciste comme la France. Ensuite votre marche blanche, forcement ignorée des médias, aura de fortes chances d’être non seulement interdite mais également sanctionnée, même si les seuls dégâts seront ceux occasionnés par les sécateurs aux fleurs que vous porterez précautionneusement à la main

En revanche faite, en plein confinement, une marche pour Adama Traoré. Elle aura les honneurs des médias et l’indulgence totale des autorités. Comment vous, au milieu des barrières de chantier renversées, du mobilier urbain saccagé et surtout des fumées âcres et épaisses des poubelles qui brûlent, identifier qui que ce soit. 

3° Troisième principe justifiant le second « une émotion saine dépasse au fond les règles juridiques qui s’appliquent».

Il a raison Casta, faut de l’émotion dans la vie !

La petite mamie, dont le mari était en EHPAD et qui, de loin, sur une ardoise, par des mots simples, lui transmettait son amour, ou ce fils éploré qui avait fait des centaines de kilomètres pour assister aux obsèques de son père mort dans un isolement total, ont été sanctionnés. Il n’y avait pas assez d’émotion saine dans leur action.

L’émotion saine c’est quand la manif se termine par de la casse, du pillage, ou des blessés chez les forces de l’ordre, qui, entre nous, l’ont bien mérité.

Il fait de plus en plus bon vivre en nostre doulce France

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this