S'il est vrai que la marque infaillible d'un mauvais règne est l'excés des louanges adressées au monarque, on sait ce qu'on doit penser de notre présent régime.

Jacques Soustelle

Patience, plus que ..
·seconde(s)·
·minute(s)·
·heure(s)·
·jour(s)

Plus de 250 morts et près de 1000 blessés depuis les attentats de Toulouse et Montauban en 2012.

Et toujours ce même air de satisfaction.

Nous faisons ce qu’il faut, nous sommes vigilants, nous respectons l‘État de droit, il n’y pas de risque zéro, la radicalisation de l’assassin nous avait échappé, nous condamnons les polémiques stériles. On ne change rien

Oui mais, tout de même, plus de 250 morts et près de mille blessés depuis 2012

Nous devons respecter la présomption d’innocence, nous sommes en guerre, la loi s’est substitué à l’état d’urgence, nous ne pouvons indéfiniment alourdir notre arsenal juridique, respect de l’union nationale, hommage aux victimes, Cour européenne des droits de l’homme. On ne change rien.

Oui mais, tout de même, plus de 250 morts et près de mille blessés depuis 2012

Le vivre ensemble, la Ligue des droits de l’homme, pas de stigmatisation, pas d’amalgame, ne pas confondre islam et islamisme, ne pas engendrer la haine, les loups solitaires, troubles psychiatriques, les services de renseignement ont été amoindris, nous sommes tous Charlie, nous sommes tous Arnaud. On ne change rien.

Oui mais, tout de même, plus de 250 morts et près de mille blessés depuis 2012

Face à ce déni un petit tour en Europe

En Suède « superpuissance humanitaire » comme elle se plaisait à se définir : rétablissement des frontières, vérification des papiers d’identité, plus de permis permanents de séjour mais des permis de résidence temporaire, expulsion systématique des déboutés du droit d’asile, et le ministre de l’Intérieur annonce « En temps ordinaire, les expulsions s'effectuent sur des vols commerciaux mais compte tenu des nombres évoqués, nous allons devoir utiliser plus d'avions charters ».

Au Danemark, autre social-démocratie nordique souvent mises en avant par les tenants d’un vivre ensemble multiculturaliste bienveillant, très net durcissement de la politique d’accueil. Confiscation des effets de valeur des migrants, diminution de leurs droits sociaux, allongement des délais de regroupement familial et d'octroi du permis de séjour permanent. Tout étranger condamné à une peine d’emprisonnement au Danemark est expulsé à sa sortie de prison.

En Norvège expulsion des musulmans fréquentant les mosquées radicales, les islamistes constituant l’une des menaces les plus dangereuses au vu des idées extrémistes et destructrices qu’ils véhiculent selon Erna Solberg le Premier Ministre Norvégien. Elle avait également déclaré « Non, vous n'aurez probablement pas de travail avec moi ou avec beaucoup d'autres si vous portez un niqab »

En Italie ces jours ci arrestation d’un Italien d’origine marocaine au cours d’une opération de police qui  a visé un nombre indéterminé d'autres personnes, italiennes ou non, qui se sont converties à l'islam et participent d'une "campagne de radicalisation ».

En Belgique 'expulsion d'un étranger délinquant en séjour légal vers son pays d'origine. Ce bannissement est prononcé pour 10 ans et est exécuté après la peine de prison.

En Grande Bretagne et au Portugal expulsion de l‘étranger condamné à une peine supérieure à un an.

En France on vient de mettre en garde à vue un étranger en situation irrégulière bien connu des services de police pour acte de barbarie à l’égard de sa compagne. Vous avez bien lu : en situation irrégulière, bien connu des services de police et toujours sur le territoire national !

En France, on vient de condamner à un an de prison avec sursis et 7 ans de privation des droits civiques et civiles les propos odieux tenus par Stéphane Poussier sur l’assassinat d’Arnaud Beltrame. 

Donc, à juste raison, on condamne ceux qui, sur les réseaux sociaux commentent de manière odieuse les attentats, mais pas ceux qui, sur les mêmes réseaux, de manière encore plus degueulasse, les fomentent, les alimentent, les soutiennent ou les promeuvent.

Et je n’ai toujours pas compris pourquoi, en vertu de l’article 227-23 du code pénal on peut être condamné à deux ans d’emprisonnement et 30000€ d’amende, pour la SIMPLE consultation habituelle de sites pedo-pornographiques et pas pour la consultation habituelle de sites faisant l’apologie du terrorisme en général et islamiste en particulier. Les pédophiles font beaucoup moins de morts que les terroristes islamistes mais on nous explique que tant qu’ils ne sont passés à l‘acte on ne peut rien contre les fichés S.

Donc on ne change rien. 

Oui mais, tout de même, plus de 250 morts et près de mille blessés depuis 2012

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir