S'il est vrai que la marque infaillible d'un mauvais règne est l'excés des louanges adressées au monarque, on sait ce qu'on doit penser de notre présent régime.

Jacques Soustelle

Patience, plus que ..
·seconde(s)·
·minute(s)·
·heure(s)·
·jour(s)

Et un mort et quatre blessés supplémentaires dans l’inacceptable  décompte des victimes du terrorisme islamiste.

Et toujours les mêmes rengaines.

Pour commencer toujours le même silence des autorités représentatives de l’Islam, pourtant promptes récemment à dénoncer le manifeste contre la montée de l’antisémitisme.

Et toujours les mêmes bafouillements d’un vieillard égrotant, encore ministre de la police, nous annonçant qu’en trois mois sur 10000 fichés S il en a expulsé 10, que sur les 250 mosquées salafistes  recensées il en a fait fermer une ( pendant que quelques autres étaient rouvertes ) et qu’il s’est enfin décidé à expulser l’imam de Marseille tout en accueillant 250 autres venus prêcher à l’occasion du Ramadan, ce qu’ils feront certainement en Arabe et donc de manière incompréhensible pour la plupart d’entre nous.

Dans le même temps et dans les mêmes sphères on s’apitoie sur le sort  des « français » partis faire le Jihad en Syrie ou en Irak et qui risqueraient de connaitre les foudres de tribunaux locaux peu enclins à la bienveillance à leur égard. On apprend qu’une bonne centaine d’entre eux ont rejoints le territoire national et sont apparemment désormais dans la nature.

Le dernier attentat en Indonésie contre des églises est le fait de toute une famille, enfant de 9 ans comprise, revenant de la zone irako-syrienne. Est-ce cela que le laxisme ambiant nous prépare ?

Comme action forte contre ce nouvel attentat on note :

Les tweets de Pépé le Putois depuis Brégançon ( j’allais l’écrire sans cédille sous le c). A ce propos il y a quelque chose que je n’ai pas compris. Le Premier Mai à Sydney Pépé le Putois a déclaré « il n’y a pas de jour férié quand on est président de la République". "Mon travail n'est pas de regarder la télévision et de faire des commentaires d'actualité, il est d'agir pour le pays, chaque jour, partout, c'est ce que je fais ». Pas de jour férié, certes mais un long week-end sur la cote varoise. Avec ou sans télé ?

La déclaration d’Anne Hidalgo venue se faire « téléviser » sur les lieux de l’attentat et déclarant, tout sucre et tout miel, qu’on allait continuer à déambuler et à faire la fête dans les rues de Paris. On aurait pu attendre une condamnation ferme au lieu de ce dégoulinage de mièvrerie, mais ce qui était encore plus insupportable c’est que ses propos étaient tenus « à l’ombre » d’une armoire à glace en veste de cuir, de 2m de haut et de 120 kg qui faisait office de garde du corps. Sûr qu’en ces conditions elle va pouvoir continuer d’arpenter sans danger les rues de Paris.

Les gesticulations télévisuelles du petit Griveaux, et quand j’écris petit ce n’est pas à sa taille que je fais référence. Il veut plus d’unité nationale, genre celle qui a suivi le massacre de Charlie Hebdo et qui c’est une évidence à permis d’éviter d’autres attentats ….!!!! 

Et, péremptoire il décrète que on ne peut pas éviter ce genre d’attentat. Donc on ne fait rien. C’est le même corpus idéologique que sur la récidive. On ne peut pas prévoir la récidive. Donc on continue de distribuer des réductions de peine, on hurle à la mort, CEDH et Syndicat de la Magistrature en choeur, contre les peines planchers. On continue de prendre fait et cause pour les pauvres assassins, les victimes étant invitées à aller se faire voir ailleurs comme récemment à Lyon où on retient « l’excuse » de minorité à un délinquant de près de 18 ans déjà moult fois condamné, qui s’est acharné sur un jeune à coup de béquille lestée de béton ….!!!! Et on relaxe le logeur des assassins du Bataclan ….!!!

Au fait, combien d’officier de sécurité attendaient le petit Griveaux à la sortie du studio de LCI.

Quelques suggestions au petit Griveaux, qui, je pense devraient recueillir un assez large consensus. Expulsion rapide des fichés S de nationalité étrangère. Examen d’une possible déchéance de nationalité française pour les bi-nationaux fichés S. Redéfinition éventuelle des motifs de l’inscription au Fichier national des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) pour ne plus lire «  il était fiché mais ne faisait pas l’objet d’un suivi particulier » parce que évidemment le salopard qui prépare son sale coup va le signaler au plus proche commissariat de police. Recours aux dispositions de  de l’article 411-4 du livre IV du code pénal ainsi rédigé « Le fait d'entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou avec leurs agents, en vue de susciter des hostilités ou des actes d'agression contre la France, est puni de trente ans de détention criminelle et de 450 000 euros d’amende. » Toutefois j’ai bien noté que la bienpensance droit de l’hommiste en rejetait l’application pour divers motifs idéologiques, On nous explique en particulier que ce texte ne viserait que les faits d’espionnage en oubliant deux choses. 

  • La loi ayant validé le livre IV du code pénal s’intitule « Loi n° 92-686 du 22 juillet 1992 portant réforme des dispositions du code pénal relatives à la répression des crimes et délits contre la nation, l’Etat et la paix publique »
  • L’article 411-1 précise que les faits définis par l’article 411-4 sont qualifiés de trahison lorsqu’ils sont commis par un Français.

Et il serait difficile, parait-il, de prouver « les relations d’intelligence » parce que évidemment dans notre beau pays on peut, on doit, condamner quelqu’un pour consultation de sites pédopornographiques, mais pas pour consultation de sites appelant à massacrer les mécréants, entendu les non musulmans.

En fait on déclare que le terrorisme, que nombre de nos dirigeants ont du mal à qualifier d’islamiste, nous fait la guerre mais nous refusons de la lui faire. Comprenne qui pourra.

J’ai malheureusement connu une période d’attentats réguliers qui visaient les stades, les trams, les dancings ou les terrasses de café. Certains de mes proches en ont été victimes. En 7 mois l’affaire a été réglée. Puisqu’il s’agissait d’une guerre le pouvoir de l’époque, socialiste !!!!, a fait la guerre aux terroristes.

Je sais qu’on va m’opposer certaines pratiques brutales. Elles ont pourtant permis de sauver nombre de vies humaines. S’est on posé un jour la question de la torture subie par les victimes lors des longs mois d’hospitalisation consécutifs aux blessures gravissimes  infligées par les bombes. J’ai vu mes amis sur ces lits de souffrance …..

J’imagine ceux des victimes du terrorisme actuel, un peu trop rapidement passées pour pertes et profits.

Au lieu des discours lénifiants le pouvoir s’honorerai en faisant preuve d’une plus grande fermeté, en faisant fi des habituelles jérémiades répétées en boucle au nom des supposés droits de l’homme dont le premier reste tout de même de pouvoir vivre en paix dans les rues de sa ville et de son village.

Même le grand Camus, peu suspect d’idéologie extrémiste, confronté à une situation identique avait déclaré qu’il préférait sa mère à le justice.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir