S'il est vrai que la marque infaillible d'un mauvais règne est l'excés des louanges adressées au monarque, on sait ce qu'on doit penser de notre présent régime.

Jacques Soustelle

Patience, plus que ..
·seconde(s)·
·minute(s)·
·heure(s)·
·jour(s)

Cet été j’ai bien profité de mon séjour en Corse. Farniente (activité pléonastique) et air pur de la montagne et charcuterie et repas corses et surtout, je me suis régalé avec l’actualité politique. Tous les jours un nouveau sujet d’étonnement, de colère, de surprise …. Bref « Plus belle la vie » en Macronie Occidentale.

On aurait pu imaginer que la mise entre parenthèses de l’affaire Benalla, qui devrait reprendre son cours en septembre devant la commission sénatoriale et le pôle d’instruction du parquet de Paris, aurait été propice à ramener un peu de calme et de sérénité dans l’actualité politique du mois d’Août traditionnellement en encéphalogramme plat les autres années.

Que nenni !

D’abord la canicule, certes d’une plus longue durée mais objectivement pas aussi caniculaire que celle de 2003. Elle a tout de même été l’occasion pour notre ministre de la santé d’annoncer aux populations ébahies que grâce à son action - elle a visité quelques services d’urgence- les effets en avaient été jugulés. Hulot lutte contre le réchauffement et Buzzyn en éradique les conséquences !!

Des esprits curieux se sont intéressés aux pratiques immobilières de notre ministre de la culture.

Honyssen qui mal y pense! Elle avait déjà démontré ses capacités constructives en Arles dans les bâtiments de sa maison d’édition. Etourderies de jeunesse a-t-elle plaidé. Mais perseverare diabolicum, elle a réitéré ses débordements immobiliers en 2012 dans les locaux parisiens de la même maison d’édition. Sa ligne de défense est un modèle du genre. Elle va faire en sorte de régulariser la situation (6 ans après !!) et surtout ce n’est pas la ministre qui est en cause mais la société Acte Sud !! Fermez le ban !!

Dans le même registre des comportements erratiques des ministres, Marlène, notre icône féministe qui a utilisé les services et les fichiers d’adresse de son cabinet ministériel  pour inviter à la promotion de son dernier livre. Erreur humaine ont plaidé la CNIL et le Premier Ministre. Circulez , y a rien à voir! J’ai essayé le même système de défense pour une contravention à 81km/h …. Comme disait mon prof de chimie au lycée Bugeaud à Alger « L’expérience elle a pas réussi »

Nous avons eu l’épisode des vacances pépères de Pépé le putois et de Brizitte à Brégançon. C’est d’ailleurs tout à fait par hasard que régulièrement les caméras de télévision, celles de BFM en particulier, se trouvaient là où « l’événement » se produisait. On a eu droit aux selfies divers et variés avec les foules en folie qui se pressaient avec foi, passion, et enthousiasme débridé, autour du couple présidentiel. On a eu droit aux exploits vélocyplédiques et néanmoins électrifiés de Maâme Brizitte, sauf que des petits malins ont révélé que le modèle utilisé coûtait la modique somme de 4500 €.

En revanche nous n’avons pas eu beaucoup d’info sur les exploits de Manu en jet-ski, et pour cause. Ils ont eu lieu dans une zone protégée formellement interdite à la navigation par arrêté du préfet maritime. Mais quand on est Jupiter on peut tout se permettre.

Je n’évoquerai que très brièvement les épisodes Agnes Saal et Philippe Besson. Quand on est proche, voire très proche, du pouvoir la vie vous sourit !!

Vous aurez remarqué que la disparition du premier ministre se confirme. C’est Manu qui reçoit la fédération des chasseurs, c’est Manu qui va décider si la réforme du prélèvement  la source sera effective au 1° janvier et c’est Manu qui reçoit la lettre de démission de Nicolas Hulot.

Et moi je relis avec nostalgie l’article 20 de la constitution, le gouvernement détermine et conduit la politique de la nation ainsi que l’article 8 alinéa 2 selon lequel le président met fin aux fonctions des membres du gouvernement sur proposition du Premier Ministre. Ceci dit tout part à vau l’eau. Les parlementaires ont certainement été très heureux d’apprendre les points essentiels du projet de budget 2019 dans les colonnes du Parisien.

Il faut reconnaitre que le départ de Hulot a été assez croquignolesque. Dans la forme d’abord, Une espèce de bras d’honneur matutinal et dans le fond « tous les dossiers sont bloqués, on ne peut rien faire avancer » immédiatement suivi d’un coruscant communiqué de Matignon «  Nous ne changerons pas de cap ». Séquence très instructive sur le poids epsilonesque de Nicolas malgré son rang de ministre d’état.

A ce propos j’ai relevé que la lutte contre l’artificialisation des sols figurait parmi les priorités des écolos. Je suppose que c'est pour atteindre cet objectif que dans le Morbihan 28 ha de landes, étangs et sablières vont être couverts de panneaux solaires ….

Enfin, but not least, comme disent les Anglais nous avons successivement eu la négation de la culture française, la lèpre populiste hongroise et italienne et maintenant la célébration des cultures et des identités nationales … à suivre le prochain reniement-revirement. D’ailleurs si il savait ce que les gaulois réfractaires lui disent !

Les Crétois avaient le labyrinthe construit à la demande de Minos. Nous, français, nous sommes beaucoup mieux lotis. Nous avons les dédales de la pensée complexe de notre Président bien aimé.

Quand je vous dis que ce fut un bel été.

Commentaires   

0 #1 FORTIN 03-09-2018 14:06
Heureusement, les chasseurs sont présents pour virer la " hulotte " ...
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir