S'il est vrai que la marque infaillible d'un mauvais règne est l'excés des louanges adressées au monarque, on sait ce qu'on doit penser de notre présent régime.

Jacques Soustelle

Patience, plus que ..
·seconde(s)·
·minute(s)·
·heure(s)·
·jour(s)

Racisme, xénophobie voire islamophobie

 

Lu récemment sur le site de RT-France

 

«Quand certains migrants commencent à constituer un danger pour la stabilité du pays, le pays doit bouger. Le pays fait face aujourd’hui à l’arrivée de migrants de Syrie, du Yémen et de Palestine, empruntant des parcours assurés par des groupes armés», Partant, le responsable a fait savoir que la décision du pays de ne plus permettre l'entrée de migrants arabes via les frontières du Mali et du Niger était «irréversible». 

«Avant de lancer des accusations, il faut se poser une question : sommes-nous devant une problématique migratoire ou devant des terroristes qui se cachent sous une couverture humanitaire pour pénétrer dans le pays ? Les migrants arabes passent par plusieurs pays comme la Turquie, l’Egypte, le Soudan, la Mauritanie, le Mali et le Niger, sans demander l’asile politique. Quand on est menacé, on s’installe dans le premier pays où l’on arrive. Il y a des parties inconnues qui financent des cercles terroristes »

Quel est le dangereux fasciste d’extrême droite encore vêtu de la chemise brune symbole des heures les plus sombres qui a tenu ces propos …..?

Ces propos, strictement authentiques, ont été tenus le 2 janvier par Hacène Kacimi directeur en charge de la Migration au ministère algérien de l’Intérieur, dans un entretien accordé au site d'information Tout Sur l'Algérie (TSA)

Pour ménager la chute j’ai simplement remplacé l’Algérie par le pays.

 

Inutile de préciser que cette info n’est parue dans aucun de nos journaux nationaux

 

Excessif mais malheureusement pas insignifiant 

 

Tweet de Manu

"Une fois encore, une extrême violence est venue attaquer la République »

J’ai eu beau écarquiller les yeux je n’ai vu ni les camelots du Roi, ni les croix de feu envahir les rues du pays, et les marins révolutionnaires du Potemkin n’ont pas abordé sur les rives de la Seine

Sur l’extrême violence, j’ai déjà évoqué celle des manifs à Alger, soutenu par l’intelligentsia de gauche et la nomenklatura gaulliste, pour relativiser celle qui s’est exercée hier de part et d’autres des barricades.

Quant on décide de participer à ce genre d’évènement il faut s’attendre à prendre quelques coups de matraque et à respirer plus de gaz lacrymogène que prévu.

Quant on rentre dans la police ou chez les CRS faut également s’attendre à quelques débordements.

Je crois me souvenir que lors des grandes grèves du bassin minier ou de la sidérurgie les forces de l’ordre n’étaient pas à la fête, face à des manifestants certainement plus enclins « au travail manuel » que ceux d’hier et à Notre Dame des Landes les gentils zadistes attaquaient les gendarmes mobiles au cocktail molotov ……

Il ne s’agit évidemment pas de cautionner, mais simplement de constater que la violence est intrinsèquement inhérente à ce genre d’évènement. Elle choque car elle est rendue visible, amplifiée par l’info en continu et les réseaux sociaux.

En revanche  pas de « direct-live » sur celle qui s’exerce régulièrement et quotidiennement contre d’honnêtes citoyens dont les halls d’immeubles ont été transformés en « herboristerie », sur celle qui s’exerce régulièrement et quotidiennement contre des jeunes femmes victimes désignées de « tournante » (parler de viols barbares serait trop anxiogène) par des individus ne maitrisant pas tous les codes culturels, sur celle qui s’exerce régulièrement et quotidiennement contre des noctambules agressés par des « mineurs » isolés qui « coûtent » 5000 euros par mois aux contribuables départementaux, sur celle qui s’exerce régulièrement et quotidiennement contre les propriétaires squattés qui ont toutes les peines du monde à récupérer leur bien (merci Cécile), sur celle qui s’exerce régulièrement et quotidiennement contre les enseignants dans la couardise et le silence abyssal de leur hiérarchie, sur celle qui s’exerce régulièrement et quotidiennement contre les médecins et les personnels soignants des services d’urgence, sur celle qui s’exerce régulièrement et quotidiennement contre les intervenants  du SAMU contraints de se vêtir de gilets pare-balles ……. 

Je continue ….. 

Non Monsieur Macron, l’extrême violence n’est pas là uniquement où vous la situez.

Et non Monsieur Macron ce n’est pas la République qui est attaquée.

Ce qui est attaquée c’est la captation d’héritage que vous en avez faite, méprisant la France, soi-disant sans culture et sans identité, méprisant les Français qui seraient alcooliques et râleurs, méprisant les maires au premier rang des élus de la République, méprisant les collectivités locales et territoriales considérées comme variables d’ajustement de vos dérives budgétaires, méprisant les corps intermédiaires, méprisant le vote des citoyens qui s’étaient clairement exprimés, par référendum, en faveur de Notre Dame des Landes, méprisant votre propre majorité en lui imposant sans vergogne vos oukases et vos virages à 180°, sans parler de vos frasques à Saint Martin, de l’innommable séquence de la fête de la musique à l’Elysée ou encore de l’étrange feuilleton Benalla.

C’est vous Monsieur, en imposant un quasi régime de parti unique, qui maltraitez et abaissez la République.

 

De l’usage circonstancié des télégrammes ministériels.

 

Avant l’acte VIII des manifs des gilets jaunes Monsieur Castaner, Ministre de l’intérieur, s’il vous plait, a adressé un télégramme à tous les préfets de France, de Navarre et de Corse en leur recommandant la plus grande fermeté à l’égard  de ceux qui occupent indûment le domaine public, ronds-points et trottoirs, et de les en expulser par la force s’il le faut.

Dont acte.

Deux autres télégrammes martiaux devraient suivre incessamment 

Le premier pour recommander l’évacuation de ceux qui, dans les banlieues, occupent indûment le domaine public, rues et trottoirs, lors des prières du vendredi ainsi que ceux qui occupent le domaine public, rues et trottoirs et pratiquent la vente à la sauvette

Le second pour enjoindre aux préfets, conformément à la loi, d’expulser des parties communes de l’habitat public les « herboristes » en tous genres qui font fructifier leur petite entreprise au détriment de la tranquillité et surtout de la sécurité d’honnêtes citoyens.

 

Alerte enlèvement 

 

Depuis 2006 une procédure particulière a été mise en place en cas d’enlèvement avéré d’enfant mineur.

Les trois autres critères nécessaires pour déclencher l’alerte peuvent s’appliquer aux « mineurs » isolés qui gangrènent nos centres-villes

la victime est mineure,

la vie ou l’intégrité physique de l’enfant est en danger,

le procureur dispose d’informations dont la diffusion peut permettre la localisation de l’enfant ou de son ravisseur.

Comment ne pas se révolter devant l’indifférence des pouvoirs publics face à la douleur des parents de ces mineurs isolés, laissés dramatiquement dans l’incertitude du sort réservé à leurs charmants bambins.

Comment s’étonner que les spécialistes de la pétition sociale et humanitaire, également nommés « personnalités », n’inondent pas leur presse habituelle , Le Monde, Libé, le JDD, de leurs jérémiades lacrymales et scandalisées

Comment tolérer que les autorités diplomatiques et/ou consulaires des pays d’où sont originaires ces « mineurs » ne mettent pas tout en oeuvre pour permettre à ces jeunes de retrouver la chaleur du foyer familial.

Comment ne pas critiquer les stipendiés des droits de l’homme, muets et inactifs devant une telle ignominie.

Comment comprendre que les ONG spécialisées n’affrètent pas de bateaux humanitaires pour ramener sur la terre de leurs ancêtres ces mineurs qui, s’ils sont une chance pour les pays d’accueil (forcé) le sont donc évidemment bien sûr, avant tout et surtout, pour leur pays d’origine.

Finalement les seuls qui témoignent d’un peu d’empathie pour ces adolescents sont les juges qui, constatant leur forfait accompli, vols avec violence, viols, agressions homophobes etc.., les remettent rapidement voire immédiatement en liberté, afin de leur éviter le contact humiliant de la paille froide et humide des cachots de la République

 

La censure du Figaro encore et toujours

 

sur Les «gilets jaunes» se préparent à l'acte VIII pour «montrer que le mouvement n'est pas fini» 

En réponse à un commentaire disant que Macron avait donné 10 milliards et qu’il fallait que les GJ arrêtent 

« Je m'excuse de vous demander pardon mais je pense que vous avez loupé un épisode.

Je reprends : dans sa folie de taxation tous azimuts votre champion qui nous a déjà piqué beaucoup de fric en 2018 voulait allonger l'addition en 2019 et suite ..

Il a simplement reculé devant le ras le bol fiscal largement commencé lorsqu'il était à la manoeuvre chez Hollande. Il n'a rien rendu aux Français. Il a seulement condescendu à arrêter provisoirement le racket. C'est comme avec la mafia. Il arrive un moment où les gens rackettés se rebellent. »   CENSURÉ par Le Figaro

 

sur Les «gilets jaunes» se préparent à l'acte VIII pour «montrer que le mouvement n'est pas fini» 

 En réponse à un commentaire traitant de débiles profonds ceux qui osaient manifester.

« Si je comprends bien, dans ce pays il y a les gens intelligents et travailleurs, ceux qui soutiennent mordicus la macronie et les autres fainéants, incultes, chômeurs, séditieux, chemises brunes etc ....

Ancien haut fonctionnaire, diplômé de sciences politiques, ayant commencé à bosser à 17 ans pour gagner ma vie et bizarrement je ne soutiens pas Macron. Doit y avoir un bug dans le logiciel » CENSURÉ par Le Figaro

 

sur Angleterre : un gang reconnu coupable de viols d'adolescentes

Commentaire sur l’article où le journaliste découvrait le problème

« Il y a longtemps que ce scandale est connu. Voir le livre de Douglas Murray " L'étrange suicide de l'Europe" mais police et média avaient l'ordre de se taire. De même manière à Cologne la police dissuadait les femmes agressées la nuit du jour de l'An, de porter plainte !!! De même manière que lorsque les actes de délinquance sont commis par Charles-Edouard ou par Marie-Caroline on a droit au CV jusqu'à la troisième génération, en revanche les prénoms et noms sont soigneusement tus lorsqu'il s'agit ce ceux qui sont une chance pour la France.

Et après ça on s'étonne que ces idiots d'électeurs votent populistes comme ils disent » CENSURÉ par Le Figaro

 

Faut reconnaitre que ça me donne furieusement envie d’aller botter l’arrière train du plumitif censeur

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir