S'il est vrai que la marque infaillible d'un mauvais règne est l'excés des louanges adressées au monarque, on sait ce qu'on doit penser de notre présent régime.

Jacques Soustelle

Patience, plus que ..
·seconde(s)·
·minute(s)·
·heure(s)·
·jour(s)

J’ai le mauvais goût de me souvenir du tollé médiatique qui avait suivi la déclaration de Nicolas Sarkozy désignant son Premier Ministre, François Fillon, comme son collaborateur, ce qui a mon sens n’avait rien de péjoratif.
J’ai donc également le mauvais goût de dénoncer le silence médiatique sur la manière dont est traité l’actuel premier ministre. Je précise, n’ayant aucune sympathie pour l’homme, que je ne m’intéresse qu’à la fonction.
Je me suis déjà étonné de son absence lors du sketch des signatures de lois en direct.
La journée d’hier, 3 janvier, vaut son pesant de mépris.
Rappelons que la moitié du cabinet du PM bosse également chez Manu. Il devrait être facile de se coordonner. Nous avions déjà eu un avant goût avec le rocambolesque, et néanmoins onéreux, épisode du retour de Nouméa soit disant pour être présent à Paris alors que Manu partait pour Alger.
Hier, à l’issue d’un séminaire gouvernemental (aïe la laïcité) le PM tenait une conférence de presse.
Le même jour Manu enchainait deux cérémonie de voeux, les autorités religieuses et la presse. Résultat aujourd’hui Manu fait la une de tous les journaux pendant que le PM, au mieux, est relégué au troisième sous-sol.
Que l’on ne vienne pas m’expliquer que cela est fortuit. Il y a bien une volontiers réelle de ne mettre que Manu dans la lumière des projecteurs.
Un autre exemple, s’il en fallait.
La presse titre « Macron a nommé le président du CNRS » ce qui laisse supposer une décision intuitu personae de notre guide vénéré.
Je me permets donc d’introduire un petit bémol.
S ‘agissant d’un Etablissement Public de l’État son président est nommé par décret pris en Conseil des Ministres, sur proposition du ministre de tutelle, en l’occurence Recherche et Enseignement supérieur, et après avis des Présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat.
Nous sommes loin de la décision d’autorité personnelle que la presse présente au bon peuple

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir