S'il est vrai que la marque infaillible d'un mauvais règne est l'excés des louanges adressées au monarque, on sait ce qu'on doit penser de notre présent régime.

Jacques Soustelle

Patience, plus que ..
·seconde(s)·
·minute(s)·
·heure(s)·
·jour(s)

Prolégomènes : Vous êtes autorisé à supprimer trois lettres dans le titre.

Corpus : En déplacement à Tours notre vénéré président a été interpellé par des retraités en colère. Je ne comprends d’ailleurs pas du tout les raisons de cette colère. Voilà des gens qui ne travaillent pas, qui n’ont pas de gros besoins et qui pourtant se plaignent d’une augmentation de 25% de leur CSG.
D’ailleurs le président leur a expliqué que lorsqu’ils travaillaient ce n’est pas leur retraite qu’ils finançaient mais celle des retraités de l’époque. Jusque là je comprends.
Ça s’appelle de la retraite par répartition.
Donc maintenant qu’ils sont à la retraite ce sont les salariés actuels qui paient leur retraite. Je comprends encore. C’est toujours la retraite par répartition.
Et donc il est normal que grâce aux prélèvements supplémentaires de 25% sur la CSG des retraités les salariés d’aujourd’hui soient aidés par les retraités d’aujourd’hui à payer leur propre retraite ….
Là j’avoue ne plus rien comprendre.
Ni Alfred Jarry ni Alphonse Allais n’auraient osé !!!

Incidentes : Surtout ne pas oublier non plus que lorsqu’ils travaillaient, les retraités d’aujourd’hui ont payé, par leurs impôts, la formation de Monsieur et le salaire de prof de Madame

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir