S'il est vrai que la marque infaillible d'un mauvais règne est l'excés des louanges adressées au monarque, on sait ce qu'on doit penser de notre présent régime.

Jacques Soustelle

Patience, plus que ..
·seconde(s)·
·minute(s)·
·heure(s)·
·jour(s)

Journées internationales

 

Lors de mes recherches sur le site de l’ONU pour retrouver ce satané « pacte de Marrakech » je suis fortuitement tombé sur le calendrier des journées internationales ou mondiales. du « machin »

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire découvrir la liste de quelques unes de mes découvertes glanées au fil des jours.

Journée internationale des envois de fonds familiaux 

Journée de la gastronomie durable 

Journée internationale du bonheur 

Journée de solidarité avec les fonctionnaires détenus ou portés disparus

Journée internationale du vol spatial habité 

Journée mondiale du thon

Journée internationale de la lumière

Journée mondiale de la bicyclette

Journée internationale du Yoga

Journée internationale des veuves

Journée internationale des victimes de disparition forcée

Journée internationale de la traduction

Journée internationale de la fille

Journée internationale des femmes rurales

Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route

Journée mondiale des toilettes

Journée internationale de la neutralité

Et ....... roulement de tambour ......

Journée internationale pour l’élimination de la fistule obstétricale

Comme dirait le locataire provisoire de l’Elysée « Ça doit coûter un pognon de dingue l’organisation de toutes ces journées »

Je vous laisse le libre choix des commentaires que vous inspire chacune de ces journées ….

 

Un salaire - Des risoirs

 

Chacun connait le pluriel de salaire ….

Je ne pensais pas pouvoir en administrer la preuve.

Lors d’une récente émission sur l’une de ces chaines nous abreuvant en continu de toute l’actualité du monde et de ce qu’il faut, correctement bien sûr, en penser; gare aux déviances; une journaliste faisait une démonstration intéressante avant d’en tirer une conclusion erronée (gare aux déviances vous dis-je)

Elle évoquait la situation comparée de deux couples avec trois enfants (collège, école primaire et le petit dernier de moins de 3 ans)

Les parents du premier couple chacun au SMIC, ceux du second au RSA.

La journaliste évoquait les salaires, RSA, primes, avantages, prestations gratuites et autres allocations diverses et variées dont bénéficiaient ces couples. Je prends pour postulat que les chiffres qu’elle évoquait étaient avérés.

Au final elle démontrait que le couple au SMIC gagnait chaque mois 574 euros de plus que le couple au RSA et donc, cocorico, les méchantes langues ( chemises brunes, ultra-droite et autre lèpre populiste) prétendant que les assistés gagnaient plus que les travailleurs étaient démentis. CQFD.

Sauf que, avec ma mauvaise foi habituelle, je me suis permis d’avoir une autre conclusion.

Pour gagner 574 euros de plus le couple bénéficiaire « alignait » au moins 280 heures de travail par mois (35X2X4) au tarif exceptionnel de 574:270 = 2,05 € de l’heure !!

J’ai même eu l’idée, très incorrecte, clivante et déviante, que le couple au RSA ayant au moins 280 heures de liberté de plus que le couple salarié, il en profitait peut-être pour faire du « black », pardon, du travail non déclaré.

Comme disait récemment je ne sais plus qui « Les gilets jaunes ont raison. Il faut que le travail paye ! »

 

Fausse contrition ou perte de mémoire

 

Depuis le début de la « crise » des gilets jaunes, les estafettes de la macronie, envoyées en voltigeurs de pointe sur les plateaux des chaines d’info en continu, nous expliquent que Pépé le putois et sa majorité n’ont absolument aucune responsabilité dans le situation économique et sociale actuelle de la France et qu’il faut en chercher les responsabilités dans les politiques menées, avant eux et par les autres, depuis plus de 30 ans. 

Ils ont appris par coeur le bréviaire élaboré par la cellule com de l’Elysée et le ressasse sans vergogne, et surtout sans réfléchir, dès qu’un micro pointe sa bonette à proximité.

Evidemment les journalistes, tenus en laisse par les subventions et autres avantages divers octroyés à la presse n’osent pas les contredire. On ne sait jamais. Ici ou là certains d’entre eux accusés de ne pas être politiquement corrects se font virer et nombre d’esprits rebelles sont désormais interdits d’antenne.

C’est tout de même un peu court comme argument.

Par éducation et par formation j’ai appris à toujours examiner et décrypter le verso des belles déclarations présentées au recto.

C’est d’abord oublier que pendant la quasi totalité du funeste quinquennat précédent, le sus nommé Manu a exercé, à l’Elysée puis à Bercy des responsabilités importantes.

Ensuite, systématiquement (merci Wikipédia) je me précipite pour connaitre le pédigrée des intéressés.

A part quelques centristes, à convictions fluctuantes ou en mal de reconnaissance, neuf fois sur dix les parcours sont identiques. UNEF ou SOS Racisme ou FIDL, puis jeunesse socialiste, Mitterand puis Rocard, ou Jospin ou Vals ou Strauss-Kahn.

A part 10 ans entre 2002 et 2012 et une cohabitation verrouillée par Tonton (souvenez vous du refus, inconstitutionnel à mon sens, de signer les ordonnances) , depuis 1981 les socialistes, seuls ou alliés aux radicaux, aux communistes et,ou aux écologistes, ont gouverné pendant 27 ans !!

Comme j’ai beaucoup de mal à croire à la contrition des faux néophytes de LaRem, je privilégie la thèse de la mémoire volatile. 

Pendant 27 ans ils ont soutenu, provoqué, inspiré, diffusé, imposé, théorisé, les errements, au sens étymologique, de tout gouvernement socialiste: surimposition, accroissement de la dépense publique, nivellement des compétences, instauration du politiquement correct, stigmatisation des esprits libres etc… etc…

Je laisse au lecteur le soin de compléter la liste à sa guise.

Les malfrats se font procureur, les pyromanes pompiers, les libertins censeurs et les amnésiques donneurs de leçons et redresseurs de tort.

A titre subsidiaire je signale que ces braves gens qui mettent le mot démocratie à toutes les sauces, tous les genres, à tout propos et même hors de propos, qui revendiquent près de 400 000 adhérents, qui ne paient aucune cotisation, a procédé à la désignation de son délégué général élu par moins de 350 voix sur un « collège électoral » d’un peu plus de 750 électeurs. 

Décidément le monde nouveau, vendu à l’encan en Mai 2017, ressemble furieusement à l’ancien.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir